jeudi 12 décembre 2019

2010-03-24 greve du 26 mars

25 mars 2010

« Cette grève affectera, dans un premier volet, la prestation de travail en temps supplémentaire (alinéa 7.01 de la convention collective) des personnes salariées visées par l'accréditation, et ce conformément aux modalités prévues au préambule de la liste des services essentiels annexée au présent avis. Ainsi, les activités habituelles seront maintenues dans les Services centraux et les Arrondissements durant l'horaire régulier de travail. La grève touchera donc, quant à ce volet, uniquement le travail devant s'effectuer en temps supplémentaire ... ... le Syndicat assurera, en temps supplémentaire, et ce uniquement après avoir utilisé l'ensemble des effectifs cédulés en temps régulier, les services essentiels requis pour assurer la santé ou la sécurité de la population, le cas échéant ...


... Dans un deuxième volet, cette grève générale illimitée affectera, et ce tant en temps régulier qu'en temps supplémentaire, les installations des Muséums natures de Montréal, et de manière plus spécifique uniquement le Biodôme et l'Insectarium. Le Syndicat entend respecter l'entente intervenue entre les parties le 18 septembre 2009 ... notamment à l'effet de fournir l'ensemble des effectifs requis afin de préserver l'intégrité du cheptel animalier ... L'entente prévoit en contrepartie que ces installations (Biodôme et Insectarium) devront être fermées au public, et ce pour une durée indéterminée compte tenu du déclenchement de la grève générale illimitée prévue au présent avis ...

 
... Dans un troisième et dernier volet, le Syndicat indique, par le présent avis, que les cols bleus cesseront d'assumer les responsabilités de Chef d'équipe ainsi que celles de Chef de groupe ... et ce pour une durée indéterminée à compter du vendredi 26 mars 2010 à 00H01 ... »

Ainsi, dans la nuit de jeudi à vendredi, nous serons en grève générale illimitée pour ce qui est du travail en temps supplémentaire. La Ville devra indiquer ses besoins et le Syndicat désignera les effectifs cols bleus qui devront assurer les services essentiels en temps supplémentaire. L'impact le plus important concerne le 2ième volet, soit la grève générale illimitée (temps régulier et temps supplémentaire) touchant plus spécifiquement le Biodôme et l'Insectarium. Ces deux (2) installations demeureront fermées au public jusqu'à nouvel ordre. Nous vous demandons aussi de cesser, à compter de ce vendredi, d'assumer toute responsabilité de Chef d'équipe et de Chef de groupe, et ce pour une durée indéterminée.

Il y aura bientôt trois (3) ans que nous sommes sans contrat de travail. Nous avons été suffisamment patients. À ce jour, nous avons pourtant obtenu des règlements dans la presque totalité des villes du territoire. C'est le cas par exemple pour les cols bleus de Dorval, Wesmount, Mont-Royal, Côte-St-Luc, Pointe-Claire, Dollard-Des-Ormeaux, Montréal-Est, Hampstead, ... Nous avons obtenu partout des ententes gagnants-gagnants et de véritables partenariats. L'Administration Tremblay doit maintenant reconnaître que les Cols bleus de la Ville de Montréal ont droit à une convention collective juste et équitable, une vraie convention collective négociée. Nous entreprendrons sous peu plusieurs journées consécutives de négociation. Nous y mettrons toutes nos énergies. Nous n'accepterons pas que les cols bleus fassent les frais d'une Administration où le nombre de cadres et de personnes élues est sans précédent en Amérique du Nord alors que le nombre de cols bleus ne cesse de diminuer à chaque budget. La Ville doit négocier de bonne foi et reconnaître concrètement le travail de ses cols bleus plutôt que de les dénigrer à la première occasion sur la place publique. Ensemble, plus déterminés que jamais, nous obtiendrons un règlement juste et équitable.


Michel Parent
Président