dimanche 8 décembre 2019

Assemblée extraordinaire spéciale du 25 novembre 2015

27 novembre 2015

Lors de l’assemblée, le Syndicat a présenté le rapport de la firme d’actuaires SAI démontrant la perte du pouvoir d’achat des Cols bleus de 18%.  Et on ose nous appeler les « gras dur » de la société ! Mais comme si ce n’était pas encore assez, Marcoux ose se présenter aux tables de négociations avec des offres totalisant  des pertes de 12% dans les conditions de travail.  Avec tout ce qu’on a perdu depuis le Torchon, il faut avoir du front en @£¢¤¬ »/$...

Lors des élections syndicales, j’ai pris des engagements et j’entends les respecter, contrairement au maire Coderre. J’ai promis de travailler pour récupérer ce qu’on nous a volé, j’ai promis de travailler pour protéger NOS EMPLOIS et c’est pourquoi cette assemblée était nécessaire. Ce travail, je ne pourrai pas le faire seule; la seule manière d’y arriver est de s’unir et de parler d’une seule voix.  Votre présence massive à cette assemblée nous a convaincu de votre engagement et de votre détermination à faire respecter vos conditions de travail et votre dignité comme travailleurs.  Le message est clair : « Assez, c’est assez! »

Lors de cette assemblée, il y a eu deux votes.  Le premier vote, à main levée, portait sur une proposition faite aux Cols bleus de Montréal concernant la négociation de la prochaine convention collective.  Cette proposition a été adoptée à l’UNANIMITÉ par l’ensemble des Cols bleus de Montréal présents.

Dans un deuxième temps, nous avons présenté une seconde proposition, qui concernait TOUS les Cols bleus de l’ensemble de nos accréditations. L’objectif était de se donner les moyens de riposter aux attaques de nos politiciens.  Cette proposition a été appuyée à 96.1% par vote à scrutin secret.

Ensuite une manif-éclair a été prévue, un clin d’œil à Marcoux, pour lui dire que nous sommes tous UNIS et SOLIDAIRES. Vingt-cinq (25) autobus attendaient à la sortie du Centre Claude-Robillard et nous en avons manqué ! Ce sont 1200 Cols bleus qui se sont rendus, rue Sherbrooke, au domicile de Marcoux pour lui transmettre un premier message clair : « la machine est partie, le bulldozer du 301 est en Marche, il va nous trouver sur son chemin et rien ne nous arrêtera ».

En mon nom personnel et au nom de l’Exécutif, je tiens à vous remercier pour cette mobilisation et cette solidarité extraordinaire que vous avez démontrées. Cette solidarité, c’est ce qui a fait notre force dans un lointain passé.  Et c’est ce qui fera notre force dans un très proche avenir.  ENSEMBLE, nous vaincrons!  JUST WATCH ME!

4000 fois Merci !

Solidairement et syndicalement,

Chantal Racette
Présidente, 301

Galerie de photos

scfp301 001 scfp301 002 scfp301 003

scfp301 004 scfp301 005 scfp301 006

scfp301 007 scfp301 008 scfp301 009

scfp301 010 scfp301 011 scfp301 013

 scfp301 014 scfp301 015 scfp301 017

scfp301 018