mercredi 30 septembre 2020

Barbecue sur la négociation du régime de retraite à la ville de Hampstead

14 juin 2016

Un barbecue a été organisé, ce midi, devant les travaux publics de la ville de Hampstead. Les Cols bleus se sont réunis pour discuter de la « négociation » sur leur régime de retraite, suite à l’adoption de la Loi 15 dans le secteur municipal.

Loi 15 en PDF

La ville de Hampstead a décidé de faire cavalier seul et a complètement écarté la partie syndicale des discussions entourant les dispositions des régimes de retraite de ses employés : l’employeur est totalement fermé à la négociation, c’est un NON catégorique. Dans leur perspective, ils n’ont nullement besoin des représentants syndicaux à leur table, car le quorum ne les y oblige pas.

Du point de vue syndical, il est inconcevable que nous ne prenions pas part aux décisions qui concernent NOS conditions de travail, dont le régime de retraite en est pas le moindre, d’autant plus que ce dernier a toujours été NÉGOCIÉ avant l’imposition de cette loi bulldozer. On nous demande de partager les déficits 50/50, la moindre des choses serait que nous prenions les décisions 50/50.

Sans entrer dans les détails, le régime de retraite est de type « salaire final » dans lequel tous les groupes d’employés sont mélangés et où chaque groupe n'assume pas la part de risque qui lui est propre, mais bien l'ensemble des risques de placements de tous les groupes. Notre approche vise à transformer le type de régime en « salaire carrière indexé » et à instaurer une gestion des risques financiers pour chacun des groupes de travailleurs, mais la ville de Hampstead ne veut rien entendre sur la négociation de ses principes de gouvernance. L’employeur ne veut tellement rien entendre qu’il a demandé l’arbitrage du différend. C’est la SEULE ville sur TOUTE l’île de Montréal qui a demandé l’arbitrage et qui refuse systématiquement de négocier avec nous !!!

L’ensemble des dirigeants était sur place pour partager ce barbecue entre Cols bleus. De plus Frantz Élie, du comité des régimes de retraite, François Bourgouin, du comité de négociation, Éric Charlebois, directeur région Centre et Daniel Dussault, négociateur en chef du 301, se sont joints au diner pour informer les membres sur l’état des « discussions » concernant leur régime de retraite. Notre présidente, Chantal Racette, s’est longuement adressée aux membres présents et a réitéré son engagement à défendre l’ENSEMBLE des Cols bleus regroupés de Montréal : « Il n’y a pas de petites villes et une grande ville, nous sommes tous des Cols bleus de ce grand Syndicat, tous égaux et unis dans nos batailles… »

Nous tenons à remercier l’ensemble des membres présents pour leur participation et l’attention qu’ils portent à cette cause primordiale.