mercredi 28 juillet 2021

RAPPORT D’ENQUÊTE SUR LE RACISME À L’ENCONTRE DES COLS BLEUS DE L’ARRONDISSEMENT DE MONTRÉAL-NORD

12 mai 2021

Le Syndicat des Cols bleus regroupés de Montréal a pris connaissance du rapport de M. Angelo Soares, professeur titulaire à l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG UQAM), et salue le remarquable travail effectué par celui-ci.

Ce rapport se base sur une méthodologie rigoureuse et sur 67 heures d’entrevue avec plus de 50 travailleurs, travailleuses et gestionnaires de cet arrondissement.

Ce dernier met en lumière de nombreuses anomalies dans les façons de faire de l’Arrondissement de Montréal-Nord. Il est clair que ses modes de gestion mènent à du racisme systémique et créent des injustices que de nombreux Cols bleus doivent malheureusement subir tous les jours.

« Il est impératif que l’Arrondissement et la Ville de Montréal prennent leurs responsabilités et mettent en application et sans réserve les huit recommandations qui les visent directement », a affirmé Luc Bisson, président du Syndicat des Cols bleus regroupés de Montréal.

Le Syndicat a pu constater que certaines mauvaises pratiques de l’Arrondissement de Montréal-Nord soulevées dans le rapport se reproduisaient également dans d’autres arrondissements. Il faut que les nombreux Cols bleus qui subissent du racisme systémique, notamment par des pratiques discriminatoires, du favoritisme et des mauvaises pratiques de gestion, puissent enfin retrouver la paix et l’équité.

Le Syndicat prendra tous les moyens pour que la Ville et l’Arrondissement prennent leurs responsabilités et appliquent les recommandations.

« De notre côté, nous prenons acte des constats du professeur Soares et mettrons rapidement en place les trois recommandations qu’il a faites au Syndicat », a ajouté le président du Syndicat des Cols bleus regroupés de Montréal.

Celui-ci recommande au Syndicat de consacrer davantage d’énergie sur la formation de ses membres, la surveillance de l’application de la convention collective et l’information qui leur ait donné qu’on leur donne afin qu’ils puissent mieux connaître les mécanismes de défense de leurs droits.

Les membres seront rencontrés aujourd’hui afin de discuter du contenu du rapport et pour les impliquer directement dans les suites à y donner.

Pour accéder au rapport d’enquête, cliquez ici.